Les Assises de l’AFIGESE 2024 : ouverture des inscriptions

Nous sommes heureux de vous annoncer l’ouverture des inscriptions pour les 28èmes Assises de l’AFIGESE. Elles se dérouleront du 25 au 27 septembre 2024 au Centre de Congrès du World Trade Center à Grenoble.

Le rendez-vous territorial de la fonction financière, du contrôle de gestion et de l’évaluation des politiques publiques est l’occasion unique d’échanger sur vos pratiques ! Ateliers thématiques, forums d’actualité, table ronde d’experts, autour de la thématique :

«  L’agent, la machine et l’outil, quel sera notre quotidien demain ?  »

Nous vous invitons à découvrir le programme et à vous inscrire dès maintenant en cliquant sur le bouton ci-dessous. Vous pouvez également télécharger directement le Pré-programme Assises 2024.

 

 

 

 

DEVENEZ PARTENAIRE

Si vous souhaitez devenir partenaire des Assises 2024, cliquez ici pour en savoir plus

 

FORMULE AVANTAGES

Profitez de l’occasion des Assises pour adhérer à l’AFIGESE à demi-tarif et bénéficiez des avantages offerts aux adhérents !

 

« L’agent, la machine et l’outil : quel sera notre quotidien demain ? »

Il y a quelques années encore, les financiers, contrôleurs de gestion et évaluateurs étaient les fers de lance de l’intégration de ce que l’on appelait alors les NTIC (nouvelles technologies de l’information et de la communication) dans le quotidien de travail de nos équipes. Un attrait assez classique pour la nouveauté, une certaine insouciance vis-à-vis des conséquences de la réorganisation des tâches, ou encore une volonté inconsciente de briller : autant de moteurs qui ont parfois fait de nous les promoteurs inconsidérés de la machine et des outils.

Aujourd’hui, c’est avec un peu plus de curiosité et d’appréhension que nous voyons débarquer, dans le secteur public local, les intelligences artificielles et autres logiciels aux algorithmes surpuissants et peu intelligibles. Car ce ne sont plus uniquement des tâches monotones et sans valeur ajoutée qui sont ciblées. C’est en effet au tour de notre plus-value de cadre et de technicien d’être challengée par un concurrent froid et infatigable. Le plus étonnant demeure notre surprise, comme si les presque trente années qui nous séparaient du duel entre Deep Blue et Kasparov n’avaient pas servi à nous préparer, individuellement et collectivement, à cette échéance. Mais peut-on réellement avoir du recul quand la réalité va parfois plus vite encore que l’imagination ?

Sans tomber dans un ludique luddisme qui ne nous grandirait pas, ni dans une forme de béatitude qui ne nous élèverait pas (laissons donc le système binaire aux machines), il est temps de regarder, au calme, comment nous pouvons au mieux mobiliser ces nouveaux moyens pour rendre un meilleur service aux usagers, contribuables et citoyens. Comment nous devons travailler sur les opportunités, mais aussi sur les nouveaux risques (cybersécurité, oligopoles technologiques, déshumanisation de la relation usager…). Et comment nous pouvons réinventer le champ de ce qui doit rester, demain, de/à l’agent public en mesurant bien toutes les composantes économiques, sociales et managériales de ce complexe exercice.

Ces XXVIIIe Assises seront l’occasion d’évoquer cette transformation en cours et de nous préparer, au mieux, à l’apprivoiser. Bref, à travailler à un monde meilleur tout en évitant le meilleur des mondes.